Couple et sexualité, Solutions

Avez-vous déjà essayé le slow sex ?

C38B59C7-178A-44E0-839E-98FA68BB978F

Le slow sexe

Faire l’amour plus lentement, en étant pleinement conscient de toutes ses sensations et en oubliant les obligations de performance, c’est de cela dont j’aimerais vous parler aujourd’hui.

Tout un programme !

Le slow sexe s’inscrit dans une mouvance plus large qui fait l’éloge de la lenteur et incite à la décélération dans tous les domaines de sa vie, y compris donc dans sa manière de faire l’amour. Ce mouvement slow s’attache à lutter contre la précipitation qui règne dans notre société, contre cette tendance du toujours plus vite ! 

En quoi ça consiste ? 

Pratiquer le slow sexe c’est avant tout prendre son temps, accepter de ne pas aller droit au but (c’est-à-dire l’orgasme) mais plutôt explorer des chemins moins directs (se caresser mutuellement, longuement partout sur le corps, se masser, se parler, se regarder…).

C’est aussi se concentrer sur ce que l’on ressent dans son corps (idéal pour chasser les pensées parasites sur les enfants ou le travail qui gênent souvent le plaisir). Et aussi être attentif à l’autre (l’odeur de son corps, la chaleur de son souffle, la température de sa peau…). 

Que peut-on y gagner ?

Ralentir la cadence sera particulièrement bénéfique pour les femmes, elles qui n’ont pas toujours le temps d’atteindre l’orgasme quand un rapport sexuel est un peu trop rapide.

Mais les deux conjoints trouveront leur compte dans le slow sexe qui leur donnera tout le temps nécessaire pour laisser monter le désir, leur permettra de renouer avec leur sensualité et soudera davantage le couple en les rendant plus présents l’un à l’autre.

Cette approche du sexe tout en lenteur libère aussi des obligations de performance puisque ce qui compte avant tout c’est le voyage que l’on fait ensemble, pas seulement la destination finale ! 

Comment on s’y prend ? 

Il est important de créer une ambiance favorable au slow sexe, notamment en coupant son téléphone pour s’assurer que rien ne viendra interrompre les ébats.

Des bougies, de la musique peuvent aider au lâcher prise et à la détente, éléments indispensables du slow-sex. C’est ensuite à chaque couple de suivre son inspiration et ses désirs…

En séances de sexologie, vous apprendrez cette pratique plus en détails :

 Vous apprendrez comment « Vivre l’instant, habiter le présent, » avec le slow sexe, et pourquoi il convient d’aller lentement. Tout doux, tout doux, tout doucement.

En effet, si on ne retient pas un peu sa fougue, on risque, faibles créatures que nous sommes, de vouloir jouir ici et maintenant, de ne pas pouvoir se contrôler, alors qu’on pourrait quelquefois se contenir en vue d’un orgasme plus intense et profond.

Faire l’amour en conscience

Il s’agit de mettre ses sens en éveil pour faire l’amour en conscience.

Cela vaut pour tout. Ce sont les mêmes inspirations que dans le tantrisme, “la science de l’expansion de la conscience et de la libération de l’énergie” (Swâmî Satyananda), le taoïsme, ou le yoga, l’idée étant de connecter les corps et les esprits, de prendre le temps pour vivre et investir ce moment.

Christine B.

Hémassens Relaxologie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s