Couple et sexualité, Relationnel

Quand se séparer devient inévitable

Quand se séparer devient inévitable Hémassens Relaxologie

Lorsque la vie à deux nous rend malheureux, lorsque nous nous apercevons que nous nous ennuyons, même à deux, l’idée de se séparer nous vient.

Cela est devenu de plus en plus banal malheureusement.
La décision de se séparer est difficile à prendre.

Pourtant, certains n’arrivent pas à franchir le cap !

Comment savoir que la relation n’a plus d’avenir et qu’il est temps pour vous de partir ?

Vous ne supportez plus sa présence, vous n’en pouvez plus de ses reproches, mais vous restez.

Vous n’arrivez pas à vous décider à vous séparer !

Aujourd’hui, un couple sur deux se sépare.

Et la durée moyenne des unions est d’environ quatre années.

Combien de partenaires restent quand tout semble les pousser à se séparer ?


Vous connaissez tous des proches à qui vous demandez «pourquoi » ils restent.
Vous les voyez s’ennuyer, se détruire à petits feux.

Certains supportent ces situations pendant des années avant de se décider à faire leurs valises.
Leur estime de soi passe au second plan. Ils idéalisent encore le couple qu’ils ont construit.


Plus le couple dure longtemps, plus il est difficile à briser.


Cette situation a de multiples raisons.
Un des partenaires peut avoir évolué, et l’autre pas.
Ou alors les rancunes se sont accumulées, devenant supérieures au plaisir d’être ensemble.
Très souvent, l’un des deux a eu besoin de s’appuyer sur l’autre pour grandir.
Et une fois l’objectif atteint, il voit son partenaire différemment et ne désire plus vivre avec lui.

Qu’est-ce qui peut empêcher certaines personnes à se séparer même si elles sont malheureuses ?

Bien souvent, les personnes n’arrivent pas à se décider à se séparer car elles ont peur de la solitude, elles ont le sentiment d’être perdues.
Elles redoutent de ressentir au plus profond d’elles-mêmes un vide intime qui créerait une angoisse extrême.
Et c’est donc pour cette raison qu’elles sont prêtes à supporter l’ennui, le mépris et même l’agressivité pendant des mois, voire des années.
Pour elles, il faut être à deux pour être aimées, seules elles se sentent abandonnées. Seules elles ne se sentent pas « aimables ». Seules, elles n’existent plus !!

Un réel lien entre deux personnes malheureuses


Je rajouterai qu’il existe un lien très fort entre deux partenaires qui vivent ces conflits.
Deux partenaires qui vivent dans la morosité, l’humiliation ou même très souvent, dans l’absence de sexualité, c’est également un lien qui les rattachent paradoxalement.

Une confusion de sentiments en quelque sorte !


Car il s’agit en général, de personnes souffrant de grande fragilité émotionnelle, avec des tensions internes qu’elles n’arrivent pas à gérer.

Elles dissimulent leurs émotions très profondément, pendant des années. Elles occultent totalement ce qu’elles vivent, à tel point qu’elles ne se rendent même pas compte, ou ne veulent pas se rendre compte, que leur couple va mal.
Trop de choses à remettre en cause, il est plus simple de ne pas se poser de questions…

Le déclic tarde à venir mais il vient enfin !


Souvent,quand la rupture se préparait depuis des mois, voire des années, instinctivement, le réveil soudain à la vie, l’estime de soi, l’emporte sur l’immobilisme.
Ce qui paraissait surhumain devient clair, il faut à présent partir, il faut se séparer.
Un jour, elles commencent à écouter leur petite voix intérieure, qui leur rappelait encore et encore à quel point elles sont malheureuses dans cette situation.
Puis, elles se posent enfin la bonne question : “Pourquoi resterais-je si je suis si malheureux(se) ?
Enfin, elles commencent à s’interroger sur elles-mêmes, et certaines demanderont de l’aide à un thérapeute, qui réussira plus facilement à dénouer toutes ces raisons inconscientes qui les poussaient jusque là à accepter ce qu’elles vivaient pendant des années !

Mes conseils, en coaching


J’explique aux personnes qui viennent me voir, en quelques séances, que vous n’êtes pas obligé(e) de rester en couple quand vous n’y trouvez plus aucune satisfaction.


Il faut savoir se quitter au bon moment, pour ne pas avoir à se détester.


Par contre, je conseille à tous ceux qui hésitent à se séparer, qu’une fois qu’ils sont conscients de cela, il ne faut plus hésiter trop longtemps.
Car l’on risque de se créer du ressentiment pour longtemps. (Pourquoi ne suis-je pas parti(e) plus tôt ? Toutes ces années de perdues !… etc.)


Une autre chose très importante, il ne faut jamais dénigrer ce que l’on a vécu, car noircir les années passées en couple ne vous épargnera pas la souffrance du deuil, cela vous empêchera seulement d’analyser objectivement ce qui vous a conduit à rompre.
Au contraire,il faut tout faire pour vous permettre de tirer les leçons de vos erreurs en étant objectif, nul besoin de noircir le tableau, cela vous déprimerait à la longue.

Vous étiez en couple, cela correspondait à vos besoins du moment et la séparation ne veut pas dire que ce temps passé ensemble n’a plus aucune valeur !
Accuser l’autre de toutes les fautes, l’attaquer pour qu’il s’en aille est une très mauvaise solution pour vous enlever toute culpabilité.
C’est souvent une stratégie masculine, et c’est peut-être cela qui pousserait les femmes à demander majoritairement le divorce.

Votre vie de couple tire à sa fin, trouvez ensemble de nouvelles bases pour votre vie indépendante, je peux vous y aider !

Christine B.

Hémassens Relaxologie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s